Adhésion à la BSCI et application du code de conduite

SCHILD  est membre de la Business Social Compliance Initiative (BSCI) et travaille en accord avec le code de conduite de celle-ci comme fil conducteur à suivre par les fournisseurs en matière de normes minimales internationalement reconnues concernant les conditions de travail. Le respect du code de conduite BSCI par les fournisseur de SCHILD a lieu sur deux plans:

Concernant les marques développées par SCHILD, l'entreprise se charge de la mise en pratique du code de conduite ainsi que de son contrôle auprès de ses fournisseurs et des lieux de production. Le contrôle est effectué par des sociétés d'audit dont les auditeurs sont certifiés par les audits de BSCI. Le certificat des auditeurs est effectué par SAI ( Social Accountability International), une ONG basée sur les directives des Nations Unies et de l'OIT dotée des meilleurs standards sociaux reconnus. Dans le cadre de l'engagement de la BSCI, SCHILD s'engage non seulement à contrôler les conditions de production, mais aussi à introduire des améliorations si besoin est (Corrective Action Plans, CAP) et de former ses fournisseurs quant à l'assurance de bonnes conditions de travail. Quant aux marques n'appartenant pas à SCHILD, les partenaires doivent prouver que leurs méthodes de production sont également conformes aux directives de la BSCI ou fondées sur une base d'un code de conduite comparable.


Position de la BSCI quant à la thématique de Asia Floor Wage et de la campagne de la CCC dernièrement lancée en Suisse:

Le code de conduite de la BSCI exige la rémunération d'un salaire minimum fixé par la loi, encourage dans le cadre de sa politique de développement les producteurs dans les pays fournisseurs à payer un salaire assurant une digne existence. Dans ce cadre, la BSCI met une prise de position à disposition expliquant cet aspect de manière détaillée.

Au vu de la Asia Floor Wage et des activités de soutien de la Clean Clothes Campaign, il faut retenir que d'importantes thématiques sont certes évoquées, également du point de vue de la BSCI.  La CTF montre une démarche transparente et compréhensible quant à une possible méthode de calculation d'un salaire assurant l'existence. La CTF tait néanmoins des thématiques plus complexes comme le fait qu'en payant une Asia Floor Wage, une distorsion de concurrence peut être évitée au vu des lieux de production, des pays fournisseurs et des entreprises commerciales.

L'idée que payer davantage pour un produit assure un salaire digne d'existence, occulte la complexité des chaînes internationales de livraisons et le calcul ainsi que la composition des prix. Cela simplifie tellement les faits que cela induit le consommateur en erreur.

Vous trouverez des informations détaillées concernant la Business Social Compliance Initiative (BSCI) sur www.bsci-ch.org